47 Commentaires, et le tien ?

commenter
dit
31 juillet 2011 @14:21  

ça fait du bien de voir un billet qui illustre ce que je dis depuis longtemps ^^

commenter
mobs
dit
31 juillet 2011 @14:42  

Salut,
j’ai bien aimé ton analyse.
Pour ma part je ne connaissais pas le site Vodkaster sur le ciné, du coup je vais aller le découvrir grâce à ton article que j’ai découvert via Twitter.

commenter
dit
31 juillet 2011 @14:54  

Ça me rappelle la fameuse “tempête dans un verre d’eau” de Toufik Lerari lors d’un tour de table sur les réseaux sociaux.

commenter
Maligne
dit
31 juillet 2011 @18:04  

Même dans les commentaires d’un blog, Gonzague arrive à parler de LUI, trop fort.

Sinon super article.

commenter
dit
31 juillet 2011 @18:38  

Interessantes ces stats Vincent. Mais il me semble que 10.000 c’est encore optimiste à en croire tes deux derniers graphes 😉

dit
31 juillet 2011 @18:43  

Ton article illustre parfaitement ce que je pense depuis longtemps. C’est aussi pour ça que je suis, jour après jour, stupéfait de voir le nombre de personnes en quête de followers et de cerclage, sans chercher autre chose. L’influence ne se mesure pas au nombre de followers.

commenter
Romain
dit
31 juillet 2011 @18:52  

Super article qui illustre ce que beaucoup pensent !
Je me suis toujours dit que le nombre de followers de certain c’etait du pipeau, mais j’ai jamais eu le courage de faire les recherches que tu as faites ! GG

commenter
dit
31 juillet 2011 @18:53  

“Avez-vous fait le choix de ne vous en tenir qu’aux suggestions Twitter ? J’ai noté en règle générale que vous tourniez à 20-25 following lorsque je scrutais mes nouveaux followers dans le détail. Est-ce un choix ? Est-ce parce que vous n’avez pas compris le principe de suivre d’autres gens ? Est-ce par désintérêt de l’outil ? Je pense que vous avez la réponse !”

Non, c’est parce qu’au début certaines personnes n’ont pas l’habitude de “rater” des tweets. Or, passé le cap des 50 personnes, tu en rate beaucoup plus. Ca vient donc avec l’utilisation. Y a aussi le passage du bloquage “je follow des gens que je connais pas du tout et je sais à peine pourquoi je les follow”.

Moi au dessus de 150 ça me saoule, d’ailleurs.

commenter
Nicolas
dit
31 juillet 2011 @20:06  

Super article, merci Vinz

commenter
dit
31 juillet 2011 @20:16  

Merci <3

commenter
dit
31 juillet 2011 @20:31  

10000 ? waou tu es bien optimiste 😉

Je pense que nous sommes nombreux à penser la même chose (et on en a déjà parlé) mais je n’avais pas encore lu d’article poussé sur le sujet.

Tu es d’autant plus crédible que tu remets en cause ta propre influence à travers ton article (si on peut appeler ça comme ça)

commenter
dit
31 juillet 2011 @20:36  

@Pierre @Damien c’était une belle et grande louche (comme mon punch des îles 😉 – disons 7-9K

@Nicolas @Romain @Mobs @Gonzague Merci !

@Florent la vraie influence se cherche ailleurs. Les gens intelligents le savent.

commenter
dit
31 juillet 2011 @21:18  

Très belle analyse et je vais pour ma part demander une invitation sur ce service du coup !

Chapeau bas pour l’humilité, tu gagnes un follower de plus, mais un être humain (quoique certains me considèrent comme un robot)

commenter
dit
31 juillet 2011 @21:19  

une bonne louche et disons que tu ne dialogues pas vraiment avec eux 😉

De plus, sur ce nombre si tu devais compter ceux qui interagissent vraiment avec tes tweets, il faudrait encore pas mal diviser.

Au delà du nombre de followers, de leur profil et de leur usage de Twitter, un certain nombre sera réellement engager avec tes tweets, c’est ce % qui est intéressant et qui n’est pas clairement identifiable pour l’instant sur Twitter

commenter
dit
31 juillet 2011 @21:24  

Au top le Vinz!!

commenter
Miche03
dit
31 juillet 2011 @21:35  

Article très intéressant en effet, toujours plaisant de voir quelqu’un faire son “auto critique” ! quand je vois tous les followers qui ont eu tête d’oeuf chez notre ami MonsieurDream qui dit tjs qu’il possède la plus grosse , j’aimerai bien qu’il fasse ce genre de tests et d’articles pour qu’on puisse voir la véracité des ses stats 😉

commenter
Dugomo
dit
31 juillet 2011 @21:36  

Je rejoins tout le monde dans leurs avis sur ce brillant article.
Ce qui prouve une nouvelle fois que Twitter, c’est surtout de la branlette.
Je suis allé voir le lien que tu donnes sur la solitude : http://www.liberation.fr/depeches/01012347750-solitude-un-francais-sur-10-a-une-conversation-tous-les-122-jours
Quelle tristesse :-(

commenter
Sophie Gironi
dit
31 juillet 2011 @21:40  

L’univers de la comm’ et de la pub s’est construit sur des indicateurs chiffrés et comparables… PAP, nombre d’impression, part de voix, ODV, les statistiques sont reines dans cet univers où l’on paie plus pour être vus plus.
Le hic, c’est que les Medias sociaux, c’est pas de la comm’. Sont bien emmerdés, maintenant, quand on parle d’engagement, de relations qui sont le fruit d’efforts menés à tous les niveaux de l’entreprise dans la satisfaction client (et celle des salariés, des partenaires, des fournisseurs, des medias, etc…).
Bref, pour moi, tu es influent, oui, parce que même si tu démontres ici que ton audience est trompeusement ‘importante’, elle s’est construite certainement moins artificiellement que d’autres grosses quequettes sur Twitter 😉
Apres, l’influence, c’est sur un secteur, auprès d’une audience, et sur une typologie bien précise de thématiques… :)

commenter
dit
31 juillet 2011 @21:46  

Merci pour cette analyse très intéressante qui m’a permis de découvrir l’existence de Socialbro.com

Cette course au followers est un peu analogue à la course aux backlinks auxquels se livrent certains webmasters en mal de notoriété, désireux de se faire bien voir par le “dieu” Google.

Pourtant, il est facile de savoir si ce jeu en faut la chandelle.
Concernant Twitter, il suffit de vérifier régulièrement
– le nombre de visites générées par le réseau sur son site
– le temps passé par visite
– le taux de rebond même si c’est un indicateur assez difficile à analyser.

En effet chacun sait ici (du moins je l’espère) que cela n’est pas important “d’en avoir une grosse”. Ce n’est pas la taille qui compte mais la façon dont on s’en sert 😉

commenter
dit
31 juillet 2011 @21:50  

Miche03 > Au contraire, dans le cas de Cyprien c’est plutôt l’inverse de Vodkaster, ses followers sont assez engagés 😉

commenter
Miche03
dit
31 juillet 2011 @21:54  

Damien > desolé si tu es son ami mais je n’ai pas vraiment la même opinion que toi , vas checker vite fait tu vas vite t’apercevoir qu’ils ne sont pas engagés du tout … , ca frole le 0 tweets sur plein de “comptes”

commenter
dit
31 juillet 2011 @22:01  

Une super analyse dans cet article, je pense également, que l’on ne mesure pas l’influence au nombre de followers mais à la qualité de ceux-ci.

commenter
dit
31 juillet 2011 @22:08  

Miche03 > comme VinZ, l’important c’est de voir le ratio – qd il publie un tweet avec un lien, le nombre de clics est supérieur en comparaison à de nombreux gros comptes. Il a une communauté de fans, c’est comme ça

Mais bon, c’est pas vraiment le débat sur le blog de VinZ et ne sois pas désolé 😉

commenter
Michelle
dit
31 juillet 2011 @23:20  

Merci pour les stats, Vinz — une vraie preuve :) On m’a parle d’un concours faire l’autre jour en comparant les nombreux de followrrs qu’a chacun–MERCI de montrer que c’est n’importe quoi. Et que t’es tres bien suivi quand meme 😉
Bises

dit
31 juillet 2011 @23:22  

Article super utile et honnête. Merci Vinz.

commenter
Cyril
dit
31 juillet 2011 @23:44  

Totally agree.
Aucun outil ne permet aujourd’hui de mesurer en temps réel le nombre d’impression réel d’un tweet ?

J’utilise crowdbooster, l’outil est bien foutu, mais pareil, il se base sur le nombre de followers pour calculer le reach d’un tweet. Le tout est donc biaisé.

Pour ma part, je me suis amusé a compter le nombre de vues d’un twittpic posté sur un “gros compte”…On arrive en moyenne entre 6% et 12% !!

Sur un compte Twitter a 100 000 followers, on peut donc supposer que 6 000 à 12 000 personnes vont REELLEMENT voir le tweet ET cliquer sur le lien.
Tout dépendra de l’heure de post, du l’aspect aguicheur du titre, ect…

Oui, c’est sur, d’un coup, elle est plus petite….

commenter
dit
31 juillet 2011 @23:47  

C’est moi juste au dessus. Voila, en signant, c’est mieux. :)

commenter
dit
1 août 2011 @8:59  

Très bon article assez complet, qui ne se contente pas de dénoncer un nombre trop important de follower, mais qui effectue une belle démonstration chiffre à l’appui. Je pense qu’il vaut mieux avoir une petite communauté de follower/following, avec qui on interagit vraiment, qui nous aide sur notre veille, que de faire une course au follower,juste pour le chiffre.

commenter
dit
1 août 2011 @10:43  

Merci pour cet article décapant.
Du haut de ma vingtaine de followers (en guère plus d’un mois sur Twitter) je n’ai pas une meilleure proportion de contacts vraiment sincères et intéressés. On va au moins essayer de soigner cette petite proportion et de bien accueillir les petits nouveaux.
Mais la réflexion est valable dans les deux sens ! Combien de coquilles vides suivons-nous ? Socialbro permet aussi d’étudier nos abonnements ou juste nos abonnés ?

dit
1 août 2011 @10:47  

Merci pour cette transparence ! Je vais de ce pas tester SocialBro.com pour voir mon pourcentage de followers morts-vivants ou robots (on les repère assez facilement quand même mais au bout d’un moment faut industrialiser le traitement des zombies :-)

commenter
dit

Je vous félicite de penser ce que je pensais il y a, hmmm, super longtemps ^^

commenter
dit
1 août 2011 @13:15  

Curieux de savoir également le nombre de gens qui cliquent sur un lien avant de let RT. Je ne suis pas sûr qu’ils soient si nombreux pour de “gros comptes” (je me souvien d’un tweet de @maitre_eolas qui en parlait justement, une erreur de lien qui avait été RT de multiples fois)

commenter
Anonymous
dit
1 août 2011 @14:01  

L’intérêt pour Vodkaster n’est-il pas simplement de venter 50 000 followers dans l’absolue ? actif ou inactif, finalement cela importe peu. Twitter est aussi un support de communication ( d’affichage ) comme un autre. Parmi ces 50 000 followers combien on pu découvrir le site simplement grâce à Twitter ( et ce même grâce à une unique connexion ).

Il me semble que cet article, malgré tout son intérêt, confonde le “personal branding” et l’action de communication d’une marque porté par une société.

commenter
cyprien
dit
1 août 2011 @14:09  

Enfin un article qui descend un peu cette étude bidon de semiocast. J’arrive toujours pas à croire qu’on puisse sortir de telle chiffre et en justifier la véracité. Sinon très bon résumé de ces 40k followers ! Ce qui me choque, c’est la sélection de ces profils twitter en suggestions. Ne sont-ils jamais mis à jour ?

commenter
dit
1 août 2011 @15:55  

Et le coté paradoxale de ton article (au combien juste et intéressant) c’est qu’à être humble tu gagnes de plus en plus de followers et donc que ton chiffre magique grimpe… alors que tu démontres qu’il ne sert à rien ! lol
Au moins ces followers gagnés lisent et y reflechissent… et c’est déjà beaucoup non ?

commenter
dit
1 août 2011 @16:18  

@Jp Couturier l’article ne dénonce pas le nombre de followers, il dénonce sa composition dans la plupart des comptes. Tu as des comptes qui ont 15000 followers mais tous très engagés 😉

commenter
dit
2 août 2011 @10:24  

Bonjour et merci pour l’article:-)

Bien sûr qu’un nombre de followers “brut” ne signifie pas que l’on est une valeur à follower;-) Mais de là à dire que ça ne veut rien dire ce n’est pas si simple il me semble ?L’article le démontre aussi …Mais il est certain aussi qu’il faut une véritable implication pour que les personnes non seulement nous suivent mais échangent avec nous ! Pour moi Twitter est comme d’autres réseaux un outil de partage, et je me comporte de la mm façon : un twitt intéressant et pertinent ? je le partage et le retwitte…Et les twitters qui suivent un tantinet leur compte me rendent la pareille, quand je leur demande de faire un rt sur un post.
Je suis un peu “agacée” de lire “que les chiffres ne veulent rien dire” car beaucoup de personnes s’arrêtent à ça pour en tirer de grands principes, quelle conclusion ont-elles retiré ensuite : ” ce n’est pas parce que tu as beaucoup de followers que tu es une référence ” pour moi c’est bien trop court comme idée…( Tiens, combien de lecteurs ont pris le temps de bien lire cet article jusqu’au bout ?)

Au fait je n’ai pas 40 000 followers lol, mais pas tout à fait 2000, et il est vrai que je ne converse qu’avec un nombre bien moins grand !
Valérie

commenter
dit
2 août 2011 @22:02  

Bon billet mais qui ne fait que corroborer ce que bcp pensaient depuis longtemps …

Ce qui m’amuse moi, c’est de voir les comptes qui étaient leaders en nombre de followers avant dire, maintenant, que cela ne sert à rien !
Pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant quand on leur disait ?
Mais bon , comme on dit, les “concours de quéquettes” ( ou de “branlettes”), c’est bien quand on gagne , pas quand on est battu …

Twitter est un “outil de communication” et pas un nombre à côté d’un nom !

commenter
dit
3 août 2011 @0:18  

weetabix > A partir de la 2nde ligne de ton commentaire, on ne comprend absolument rien, tu traduits ? 😀

commenter
dit
7 août 2011 @14:59  

Tout à fait d’accord. Pour moi, l’essentiel est de partager ses idées/goûts/news qui paraissent intéressantes/utiles/fun pour le plaisir de ceux qui veulent bien en profiter.
Après, que j’ai 10, 100 ou 1000 followers, ma principale satisfaction vient des retours que j’ai des lecteurs. Même les retours négatifs sont utiles car ils servent aussi à se remettre en question et prendre du recul.

commenter
Pyr5
dit
12 août 2011 @13:20  

salut
Bon article, vu que c’est ton domaine, je cherche outils pour faire sondage sur une base de followers. Le sondages serait un chois d’images. Jusque là je trouve ce qu’il faut. Mai existe t’il a ta connaissance un outils qui permettent en plus du sondages des stats sur les participants?
Merci
Pyr

commenter
dit
9 octobre 2011 @13:42  

Franchement, je trouve que Twitter est un bon outil pour se tenir informé. Après, le chiffre de personnes inactives ne m’étonnent pas du tout. Les gens ne cherchent pas à publier de l’info ou n’ont pas d’info à publier. Retweeter à la limite, mais quand on n’utilise pas réellement Twitter, pourquoi retweeter lorsqu’on a pas de followers ?!

commenter
dit
3 juillet 2013 @19:52  

I actually do accept as true with most of the concepts you have offered in the post. They’re effective and will certainly get the job done. Nevertheless, the blogposts are extremely quick for starters. Might just you desire stretch all of them slightly out of subsequent time frame? Thank you for the particular write-up.

Pingback & Trackback

Billets similaires

Laisse ton mot par ici !

Notez bien qu'un commentaire peut être susceptible d'être supprimé a posteriori si celui ci ne respecte pas les règles de bonne conduite.

Login with Facebook: